Bonjour. visiteurs jour : 354       Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Einstein     Santé corona

Bienvenue sur c-net site d'informations et loisirs  
Bonne visite de nos sites et forums

  Accueil - articles - Chauffage - Culture - Ecologie - Infos - Loisirs - Métiers - Tourisme - Z'archives -



   


Août  2006

Madonna à Paris

Madonna fait son triomphe à Bercy

Ambiance disco, chorégraphies échevelées et messages humanitaires.

Près de 17.000 personnes à cette événement avec des prix de billets allant de 70 à 180 euros.  Au marché noir ils sont même montés à 300 et 400 euros parait-il.(Qui a dit que les français sont pauvres ?)

Plus qu'un concert un grand spectacle.

Avec des images de chevaux projetées sur écrans géants, une boule à facettes disco descend du ciel. La boule s'ouvre et - apparaît vêtue en noir, une cravache à la main, une dominatrice à n'en pas douter - Madonna. Son sujet elle le domine haut la main.

Madonna_dance_floor_1
La chanteuse chevauche ensuite une selle de rodéo. Puis elle lance en français: "Bienvenue à notre spectacle. Ce soir, on va tout niquer!" (Peut-être voulait-elle dire "on va tous niquer" ce qui aurait été une belle façon de terminer la soirée !)

Danseurs et acrobates virevoltent sur des structures métalliques.

Et puis voila la scène qui a créé la polémique. Couronne d'épines sur la tête et bustier rouge, Madonna entonne "Live to tell" crucifiée sur une croix couverte de brillants. Quelle audace, mais aujourd'hui on s'habitue à tout.

Pour la partie humaniste dDes images d'enfants d'Afrique défilent sur les écrans géants, ainsi que des adresses de sites internet pour des appels aux dons. Deux danseurs L'un avec le croissant de l'islam dessiné sur le ventre, l'autre l'étoile de David rejoignent Madonna pour "Forbidden love" ("Amour interdit").  (Si seulement les puissants voulaient bien écouter !)

Madonna, enchaîne avec "Isaac". En fond de scène, on aperçoit une cage dans laquelle est enfermée une femme voilée. La cage s'ouvre à la fin du morceau et Madonna vient prendre la main de la danseuse, débarrassée de son voile.

Durant l' intermède passe la chanson "Sorry", avec des images de george bush, du pape, de saddam hussein, d'oussama ben laden, de Condoleezza Rice ou d'adolf hitler.

La chanteuse dénonce alors "la haine dans le monde" et assure que "tout le monde ne fait qu'un". (C'est toujours très commercial de dire ça, tant mieux puisque ça fait le répéter souvent, mais après les derniers lampions de la fête que reste-il ? Il faudra bien un jour forcer nos gouvernants a être plus humains pour de vrai.)

La dernière partie du spectacle est centrée sur la danse tel son dernier album "Confessions on a dance floor". Vêtue comme John Travolta dans "Saturday nite fever" - "La fièvre du samedi soir", avec des sons néo-disco et un esprit années 80 - Madonna interprète "Ray of Light", "La isla bonita", etc. et termine très fort avec."Hung up".  

Après Paris, Madonna se produira à Amsterdam, Prague, Moscou, puis au Japon. Sa tournée, entamée le 21 mai à Los Angeles, devrait rapporter 200 millions de dollars.

Les commentaires sont du traducteur et n'engagent aucunement sa responsabilité ni celle de ses voisins. Le seul tribunal con-et-pétant irrévocable est celui des flagrants-délires.

Madonna     Madonna sur scène     Madonna

 

Gagner son argent en chantant c'est tout de même plus sympa qu'en exploitant les populations les plus vulnérables. 

 

Jean   
vues  986     En ligne actuellement :   3   Total des clics  225272