"; Loisirs, divertissement, travail, santé, alimentation sport

Bonjour     visiteurs jour : 36     Total clics   :   428194       Sites associés 

Chercher 

Coucou et merci Merci            

Informations et loisirs

       
 
Clics 937

 

Maroc, les villes Impériales

 

 

MARRAKECH

Marrakech, la koutoubia

Fondée en 1062, Marrakech, seconde ancienne ville impériale du Maroc est la plus extraordinaire capitale du sud et témoigne de la richesse culturelle et historique du pays. L'ancienne ville est protégée par 12 km de murailles.

 

 

  

 

  



 

Maroc Marrakech oliveraie

Visite de l'oliveraie, les oliviers sont une des richesses du pays avec les orangers.

 

 

Maroc Marrakech jardins de la Menara

A la sortie de l'oliveraie se trouvent les jardins de Manara avec une réserve d'eau

 

Maroc Marrakech jardins de la  Menara

La Menarra vue sous un autre angle à l'automne avec la chaîne de l'Atlas enneigée dans le lointain.  Le grand bassin sert de réservoir d'eau pour irriguer les cultures et l'oliveraie. Il est alimenté en eau grâce à un système hydraulique construit il y a plus de 700 ans, qui achemine l'eau depuis les montagnes situées à 30 km de Marrakech.

 

 

 

Hassan, notre guide pour Marrakech

Hassan, notre guide pour Marrakech

 

 

A droite,  le minaret de la Koutoubia,  (mosquée des Libraires) d'une hauteur de 77 mètres, se voit de loin. Elle fut édifiée au 12ème siècle par le Zef souverain de la 3e dynastie berbère des Almoravides en 1120 puis fut profondément remaniée à partir de 1162 sous l'émir Almohade Abu Yusuf Yaqub al-Mansur.


L'origine de son nom vient de "Koutoub" qui signifie en arabe "manuscrit" les Koutoubiyne (libraires) vendeurs de manuscrits aux XIIè et XIIIè siècles, y déposaient leurs éventaires. Elle est considérée comme le chef-d'oeuvre de l'architecture Almohade. La pureté et la perfection classique de ses lignes lui donne cette allure noble et simple à la fois.

 

Le minaret de grès de la Koutoubia servit de modèle à la Giralda de Séville et à la tour Hassan de Rabat.

 Maroc Marrakech minaret de la koutoubia

Marrakech, le minaret de la Koutoubia

 

 

Maroc Marrakech palais

 

 

Maroc Marrakech palais

 

 

Maroc Marrakech tombeaux saadiens

Tombeaux Saâdiens (Maroc voyage.fr)

 

Maroc Marrakech tombeaux saâdiens

Marrakech, les tombeaux Saâdiens

 

Maroc Marrakech herboriste produits de beaute naturels

  

 

Maroc Marrakech marchand de fleurs place Jemaa El Fna

 

 

 

 

 

A gauche, palais de la Bahia, construit à la fin du 19ème siècle par Ba Ahmed Ben Moussa, Grand Vizir.

 

On y découvre au détour d'un véritable dédale de couloirs et d'escaliers le Harem où n'entraient jadis que des musiciens aveugles et des serviteurs eunuques.

 

(On lit ça dans les brochures touristiques pour faire frissonner les touristes en quête d'émotions fortes  Clin d'oeil )

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Musée Dar Si-Said, ancienne maison du frère du Vizir, transformée en musée des Beaux-Arts.

 

Le riad est une maison marocaine fermée et sans fenêtre vis à vis de l'extérieur qui s'organise autour d'un patio central à ciel ouvert souvent arboré et doté d'une fontaine. C'est le  lieu par où arrive la lumière et les jours de chance une pluie bienfaisante et attendue.

 

Riad signifie jardin en arabe.

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les tombeaux Saadiens de Marrakech (arabe : ضريح السعديين) datent de l'époque du grand sultan Ahmed al-Mansur Saadi (1578-1603). Ces tombeaux furent découverts vers 1917, puis restaurés par le service des Beaux-arts.

 

Le mausolée abrite les corps d'une soixantaine de Saadiens, dont Al-Mansour, ses successeurs et sa famille. L'édifice est composé de trois salles.

 

Le mausolée le plus prestigieux est la salle des douze colonnes, elle abrite la tombe du sultan fils Ahmed El Mansour. Sa coupole en bois de cèdre ouvragé, et les stucs sont finement travaillés, les sépultures y sont en marbre de Carrare d'Italie. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À l'extérieur, se trouvent les tombes des soldats et serviteurs et un jardin.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le Souk, derrière la place Jemaa el Fna se cache un herboriste qui perpétue la tradition de père en fils. Ses produits sont naturels, traités avec le plus grand soin selon les méthodes ancestrales.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Continuation par la place Jemaa el Fna, coeur vivant de la ville, le souk des teinturiers, du cuir et celui des épices. La place Jamaâ Lafna a été déclarée patrimoine universel oral et immatériel de l'humanité le 15 mai 2001 par l'UNESCO .

 

 Suite : Casablanca page suivante

 

Marrakech

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo     Le 19-11-2017.   Titre  

 

Total des visiteurs  :    177849   dont aujourd'hui :   36    En ligne actuellement :  2      Total des clics   428194